Les Français et la banque, une relation qui s’améliore !


Deloitte vient de publier sa 7ème étude sur la relation entre les Français et leurs banques. Satisfaction, confiance, attentes et digital … les français aiment leur banque, mais pas n’importe comment. 

Vous l’avez surement remarqué et nous en parlons régulièrement, nous ne consommons plus la banque de la même manière. L’arrivée de nombreuses néo-banques et des lois sur la mobilité bancaire renforcent ces nouvelles méthodes d’utilisation et de contact avec notre banquier.

Le digital est présent dans notre quotidien et impact tous les secteurs, même les banques traditionnelles. Avec une fréquence d’utilisation d’en moyenne 11,3 fois/mois, les applications mobiles sont entrées dans nos habitudes de consommation de ce service. En effet, vous êtes plus de 34% a déclarer utiliser votre mobile pour consulter vos comptes et 28% pour réaliser des opérations simples (virements, transferts …).

L'utilisation du mobile - Baromètre Deloitte - Relations banques et clients - 7e édition

L’utilisation du mobile – Baromètre Deloitte – Relations banques et clients – 7e édition

 

Et on peut dire que cette automatisation des process et cette indépendance plait aux Français ! Car, malgré un manque de confiance certain dans le système bancaire en général (41% de confiance seulement), la satisfaction et la confiance envers votre banque personnelle s’améliore avec près de 66% des français qui déclarent avoir confiance en leur banque en 2017.

 

Mais, cette évolution à tendance digital n’a pas un impact uniquement sur votre quotidien. En effet, la première a subir cette évolution est votre agence de proximité. Bien qu’elle surpasse le digital pour la mise en place d’opérations complexes, votre relation avec votre agence bancaire n’est plus la même, créant ainsi une baisse de fréquentation des réseaux de proximité (-9 point en seulement 1 an). De même, les attentes de la relation entre vous et votre conseiller et ne sont plus les mêmes. 

Le conseiller idéal serait donc un conseiller plus technique que relationnel pour 57% de la population et 43% sont mêmes favorable à la mise en place de l’IA (Intelligence Artificielle) pour gérer leur épargne.


Etude réalisée en ligne pour Deloitte en juin 2017, auprès d’un échantillon de plus de 3.300 clients particuliers de banques françaises