Le paiement sans contact, bon plan ou mode dangereuse ?


Vous l’avez surement déjà remarqué, ce petit logo présent sur votre nouvelle carte bancaire et sur les TPE des commerçants ? Le paiement sans contact se démocratise pour le plus grand bonheur de votre banquier. Mais pourquoi nous poussent-ils à utiliser ce moyen de paiement ? Est-il sûr ? Qu’y gagnez-vous ?

Aujourd’hui, le paiement sans contacts est de plus en plus présent dans notre quotidien. Avec près de 67% des cartes bancaires qui en sont équipés et plus de 565 000 commerçants qui l’acceptent, payer sans même insérer sa carte ou composer un code est devenu une réalité. Réalité qui peut amener à se demander si nos données sont bien sécurisées. Une utilisation frauduleuse de notre carte bancaire n’en est-elle pas plus facilité ?

Processus paiement – source : visa.fr

Le fonctionnement du paiement sans contact est très simple, il vous suffit d’approcher votre CB porteuse du logo  près du terminal de paiement de votre commerçant équipé de la fonctionnalité (représentée par ce symbole  ). Ce type de paiement connait généralement un plafond variant entre 20€ et 25€ par paiement, en fonction de votre banque, ainsi que la somme de 100€ de paiements consécutifs.


Quels intérêts pour votre banque et votre commerçant ?

Avec cette option, votre banque souhaite que vous utilisiez votre CB au maximum. Et le moment où celle-ci l’était le moins jusqu’à présent était lors du règlement de petites sommes, largement concurrencée par la monnaie. L’application de frais devenait donc impossible sur ces transactions. Leur solution : vous faciliter l’utilisation de votre CB.

Mais rassurez-vous, le commerçant y retrouve également son compte. Les frais bancaires appliqués à ce type de paiement sont minimes en comparaisons aux frais appliqués aux autres moyens de paiements. A cela s’ajoute le gain de temps lié à l’encaissement et au rendu de monnaie économisé. Vous pouvez donc commencer à dire au revoir aux affichettes « CB à partir de 15€ ».


Quels sont les risques de ce système ?

Evidemment que le fait ne plus avoir à composer de code crée de la réticence pour un certains nombres de personnes. La distance pour capter le sans contact étant de 3 ou 4 cm, on vient même à se demander si une personne à proximité ne pourrait pas intercepter nos données bancaires grâce à cette fonction. Le système sans contact comporte effectivement ce risque, cependant, la capture à distance des données d’une transaction sans contact nécessite un matériel électronique très spécifique et est très difficile à mettre en œuvre. De même, les données interceptées étant cryptées, elles ne permettront pas de recueillir assez d’informations pour constituer une fausse CB. La complexité de la tâche est donc bien trop importante pour le peu de résultats possibles.

Enfin, notons que, d’après la Banque de France, la fraude aux paiements sans contact résulte quasi exclusivement du vol ou de la perte de la carte. Ce qui correspond également au plus grand nombre de raison de fraude tous moyens de paiement confondus. Néanmoins, par mesure de précaution, vous pouvez tout à fait demander à votre établissement bancaire de vous fournir un porte-carte « coupe-ondes » afin de prévenir tout éventuels risques.


Que faire en cas de fraude ?

L’observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France, qui vient de publier son rapport annuel 2016, estime le taux de fraude sur les transactions sans contact à 0,020 %, inférieur donc à celui des retraits (0,029 %), et bien en deçà de celui des paiements à distance (0,199 %). Le paiement sans contact n’est donc pas plus risqué qu’un autre. Néanmoins, sachez également que des dispositifs d’opposition sont mis en place par la banque de France, obligeant votre banque à respecter des règles en cas d’utilisation frauduleuse de votre CB.

En cas de fraude, chaque individu dispose, en France, de treize mois pour contester les transactions non autorisées auprès de son prestataire de services de paiement, qui doit alors le rembourser dans les plus brefs délais.

Dans le cas de fraudes résultant d’un paiement effectué en sans contact suite à une perte ou un vol de sa carte, on notera que le porteur ne supportera aucune perte liée à cette opération de paiement non autorisée